L’origine du nom

Le blason de Beaune-la-Rolande

Le site de Beaune-la-Rolande remonte à des temps très anciens puisque l’on a découvert dans ses alentours de multiples vestiges néolithiques, protohistoriques, gallo-romains,…Le plus ancien texte connu faisant référence à la ville date de 832 et Beaune-la-Rolande se nomme alors « Belna ». Les historiens pensent que ce nom vient de « Belenos », Apollon gaulois, soleil dieu de la mythologie antique, révéré sous ce nom par les populations celtes du sud de l’Europe Centrale. Nos ancêtres les gaulois vénéraient donc peut-être un de leurs dieux les plus populaires sur le site de Beaune-la-Rolande. Le nom de la ville de Beaune-la-Rolande a ensuite évolué au cours des siècles. Dans différents manuscrits on trouve Beaune la Rollant (1280), Beaune la Rolande (1325), Beaulne (1581 et 1582), Beaulne en Gastinois (1651) et Beaune en Gâtinois (1729). Enfin, c’est par une ordonnance royale du 27 août 1823, que le nom de Beaune-la-Rolande a été définitivement adopté.

Les armes de la ville ont également été modifiées dans le temps. Elles sont officielles depuis le 11 novembre 1961 avec la terminologie héraldique suivante: D’argent à la quintefeuille de gueule. La quintefeuille est très ancienne et remonte au début du XIIIème siècle, où elle faisait partie du blason d’une famille « de Beaulne ».

Argent est l’un des deux métaux parmi les onze émaux, il est représenté tout blanc, ou argent en couleur, et par un fond uni en gravure

Gueule est l’une des cinq couleurs du blason que l’on représente en émail en rouge, et en gravure par des hachures perpendiculaires ou verticales.

La Quintefeuille est un « meuble » placé dans le champ de l’écu. Il représente une fleur à cinq pétales arrondis terminés chacun en une petite pointe. Le centre de cette feuille paraît percé en rond et laisse ainsi entrevoir, dans le cas présent, l’émail de la pièce qui est chargée de ce meuble.

En savoir plus : Bulletins de Liaison n°1 et 3 de l’association des « Amis de l’Histoire de Beaune »

0 Partages