La rivière la Rolande borde discrètement la ville de Beaune-la-Rolande au sud.

Aujourd’hui ce cours d’eau est rectiligne. Autrefois, il était beaucoup plus sinueux, son cours ayant été retracé à l’occasion de l’implantation de l’ancienne gare du Parville.

C’est la ville qui a donné son nom à la rivière et non l’inverse. Dans cette éventualité la ville s’appellerait Beaune-sur-Rolande.

Auparavant, jusque vers la première moitié du XIXème siècle, cette petite rivière était nommée par des périphrases : « le ruisseau qui sort de la fontaine », « le ruisseau qui baigne les murs de la ville », « le ruisseau qui passe au sud de Beaune », « le ruisseau qui coule sous l’arche qui arrose la prairie ».

C’est seulement en 1862 qu‘une délibération l’appelle officiellement la Rolande. Il semble néanmoins que ce ruisseau devait déjà porter ce nom antérieurement.

Cette rivière était ponctuée de lavoirs (privés ou communal) jusqu’au milieu du XXème siècle

La Rolande se jette dans la rivière le Fusin.

0 Partages