Le chemin de croix

Le chemin de croix de l’Eglise de Beaune-la-Rolande a été restauré en 2019

La première citation connue faisant référence à un chemin de croix dans l’église date de 1826. Cette année-là, le 7 avril, le Pape Léon XII autorisait le curé Edme-Antoine Frou (bachelier en Sorbonne) de la paroisse (curé de 1803 à 1836) à ériger en son église, citation: “le chemin de croix avec les indulgences qui lui sont attachées”. Une souscription fut lancée par la suite.

Nous savons, que dans les années qui suivirent, le Conseil de Fabrique était majoritairement préoccupé à faire des restaurations importantes du clocher de l’église qui était tors à cette époque. De ce fait, il est probable que le projet de chemin de croix soit resté en attente.

Selon les dires des experts, le chemin de croix date probablement de la fin des années 1850. On le retrouve dans l’inventaire des biens de l’église réalisé le 28 février 1906, suite à l’exécution de l’article 3 de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Églises et de l’État, avec la mention “14 tableaux du chemin de croix répartis dans les deux collatéraux, toiles avec petit cadre or”. Il est fort probable que les tableaux n’aient jamais changé de place depuis leur installation.

Composé de toiles peintes avec cadres dorés typiques de l’époque ce mobilier est une originalité peu rencontrée par ailleurs dans la région. Il a été inscrit au titre des Monuments Historiques le 26 février 2013.

0 Partages