Rue de la Fontaine, se trouve, sur un bassin aménagé, un lavoir qui est très beau.

C’est là que l’on supposait être la source de la Rolande, mais il n’en est rien. Nous avons à faire ici à une forme de résurgence des eaux de faible profondeur qui grossissent, en venant des nappes phréatiques superficielles des environs. Cette source se déversait dans le ruisseau dit des Mazures (et non pas la Rolande comme beaucoup l’ont cru et le croient encore). Elle alimentait un étang situé anciennement derrière la maison de retraite l’Heure Mauve et à l’emplacement de jardins.

Jour de l’inauguration

Avant la dernière guerre, ce lavoir était constitué de deux abris en vis-à-vis (un pan nord et un pan sud), reliés à l’est par une plateforme commune d’accès et à l’ouest par une coursive étroite.
Il a été très fréquenté jusque dans les années 1960-1965 et pouvait accueillir dix lavandières.

Pendant longtemps l’eau ne coulait plus dans le lavoir. Elle avait été malencontreusement captée lors de travaux d’assainissement du lotissement Frédéric Bazille en 1970. Le lavoir devint impraticable malgré un renforcement du débit par une alimentation en eau de la ville. Tous les lundis matin le lavoir était nettoyé à fond par les employés de la commune. Depuis, le griffon a été retrouvé et l’eau coule de nouveau.
 
La structure de l’édifice devenant défectueuse et dangereuse, la ville de Beaune-la-Rolande décida la démolition du pan nord et la restauration du pan sud du lavoir en 1972.

Le lavoir avant la restauration

L’édifice actuel fut restauré en 2014-2015 par la commune, le bâtiment s’étant fortement dégradé dans le temps et suite à des actes d’incivilité à répétition. La toiture était devenue hors d’usage, la charpente prenait l’eau et l’édifice menaçait de s’effondrer.

Un lutrin placé à l’entrée du site rappelle l’histoire du lavoir. 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le bulletin n°36 (juillet 2015) des Amis de l’Histoire de Beaune ou cliquer ici

 

0 Partages